.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dear Teacher, let me ask you some questions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 03/11/2013
Messages : 59

MessageSujet: Dear Teacher, let me ask you some questions.   Lun 24 Mar - 18:02

Les cours d'anglais étaient à la fois une petite bouffée d'air frais où j'avais l'impression de « rentrer à la maison » et en même temps une énorme frustration. C'était terrible, je m'ennuyais tellement mais en même temps, j'entendais un peu d'anglais. Même si c'était de l'anglais britannique. J'avoue que l'anglais américain qui paraissait moins « classe » me manque un peu. Mon professeur était vraiment très British, et c'était plutôt sympa. Enfin, je me mentais à moi-même, c'était carrément sexy l'accent anglais. Quand j'habitais New-York, nous avions un professeur d'origine anglaise et on en était toutes folles.

J'adorais le reprendre quand il disait quelque chose d'un peu trop « britannique » à mon goût, ou lorsqu'il prononçait un mot trop à l'anglaise pour moi. Je tentais de me faire un peu remarquer, c'est vrai. D'ailleurs, j'avais une heure de libre et je savais qu'il n'avait pas cour non plus. Du coup, l'espionne que j'étais le traquait. Je me mettais sur la pointe des pieds pour apercevoir de la petite vitre dans le couloir si je l'apercevais en salle des professeur et... Gagné ! Et il était seul, en plus. Je vérifiais que rien ne laissait à désirer puis toquais à la porte.

-Bonjour ! Ça tombait bien, c'est vous que je cherchais.

Je lui offrais mon sourire de petite étudiante modèle avant d'entrer et de fermer derrière moi. J'avais toujours cette tendance trop intrusive mais il ne pouvait pas non plus me parler à la porte, ça ne se faisait pas. Les Anglais étaient bien élevés, non ?

-J'avais des questions à vous poser concernant le livre que vous nous avez conseillé. Animal Farm de George Orwell, vous savez ? Je ne vous dérange pas, n'est ce pas ?

Je suppose que non. Je posais mon sac sur une chaise, détendant mes épaules comme elles me faisaient souffrir – ce sac était vraiment trop lourd pour moi – croisant mes bras ensuite. J'attendais qu'il me donne l'occasion de m'exprimer à ce sujet. Du moins, il allait probablement le faire comme je pouvais voir qu'il n'avait rien de mieux à faire. Et pour une fois que quelqu'un s'intéressait vraiment à ses cours, autant qu'il m'accorde du temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/03/2014
Messages : 26

MessageSujet: Re: Dear Teacher, let me ask you some questions.   Lun 24 Mar - 20:12

Cours finis, enfin. Allez petite passage à la salle des profs pour checker mon casier et hop, de retour à la maison illico presto, histoire que je me détende en jouant du violon. Manque de pot, quelqu’un frappa à la porte de la salle des professeurs. Je regardais autour de moi. Personne. Ok, j’allais encore me taper des questions administratives ennuyeuses dont je n’étais même pas certain de connaître la réponse. Je pris mon sac en bandoulière et ouvris la porte retenant un soupir. C’était une jeune fille de ma classe. Je la regardais d’un air perplexe. Elle venait pour moi ? Je me rappelais soudainement, oui c’était la fille agaçante qui me reprenait tout le temps. Qu’est ce qu’elle faisait là, elle voulait me dire que j’avais fait une faute dans mon cours ?

C’était en soi possible car comme l’anglais était ma langue maternelle, je la parlais parfois de manière un peu moins conventionnelle que ce que je devrais. Notamment quand quelque chose m’énervait. C’était le cas de cette jeune fille… Euh… Alice ? Non… Amélia ? Non plus… AMY !!! Elle était américaine, un truc comme ça. Les américains… Toujours à dénaturer notre belle langue. Tss, les copieurs ingrats. En plus à propager leur sale culture grasse et indigne de gentlemen…
Bref, elle tombait au mauvais moment. Elle confirma mon appréhension en me disant qu’elle me cherchait. Je levais les yeux au ciel. Fini ma petite aprem violon sur l’herbe.

« Oui que voulez-vous ? » lui-dis avec un air que j’espérais assez convenable (histoire de ne pas sembler trop inaccessible… Oui non bon en fait, je lui ai grogné dessus.)

Elle me fit le petit sourire angélique de la fille qui cache quelque chose. Soit elle faisait exprès de m’embêter, soit elle avait un service fourbe à me demander, soit elle était idiote. En même il m’était trop facile de diagnostiquer les gens comme des idiots. Celle-ci n’avait pas l’air d’avoir un QI en dessous de la moyenne… Elle semblait sûre d’elle, comme ces filles hypocrites qui font des coups en douce. Heureusement que je ne l’avais que comme élève et pas en camarade de classe… Elle rentra soudain dans la salle et ferma la porte. Je la laissais faire, effaré de sa confiance en elle. Je rêvais ou bien.. ? Elle me sourit encore un peu et posa son sac. Ok, mauvais signe. Cela voulait dire, j’ai besoin de vous parler… LONGTEMPS… Je posais moi aussi mon sac et pris la même pose qu’elle avec un regard déplaisant. Sa question… Oh non, elle n’allait pas mettre ce foutu bouquin sur le tapis… C’était le programme obligatoire, bordel, il était évident que je n’allais pas lire ce genre de truc pour moi. C’était si ennuyeux… Clairement, je n’allais pas lui cacher mon point de vu.

« A vrai dire, j’ai terminé ma journée et vous voyez comme la plupart des élèves, j’aime rentrer pour vaquer à mes occupations. Mais bon, puisque vous avez l’air intéressé par ce livre… Personnellement je l’ai détesté et je ne vous l’aurai certainement pas conseillé. Mais le programme, c’est le programme. Il est si… ennuyeux. Enfin bon, je suppose que ce ne sont pas des problèmes de vocabulaire, vu que vous êtes anglophone –enfin si on peut appeler les américains comme ça, bien sûr, ce que je ne suis absolument pas certain…-. Donc peut-être des problèmes d’analyse ? Enfin, je dis ça, mais bon internet ça existe… vous trouverez certainement votre réponse dessus. J’en déduis donc, que… Vous n’êtes pas ici pour le livre, mais pour autre chose… Chose, ou personne, moi en l’occurrence. Je ne sais pas ce que vous voulez, mais oui vous me dérangez.»

Je repris mon sac. La délicatesse ? je ne connais pas. Ça se voit non, quand il ne faut pas me chercher… J'avais la franchise de lui dire ce que je pensais. Ce n'était pas le cas de tous les professeurs.

« Après si vous voulez simplement discuter pour améliorer votre maitrise de l’anglais, c’est tout à fait possible. Mais dans ce cas, je ne reste pas dans cette salle lugubre pour parler. »

Surce, j’ouvris la porte et bon prince, je lui fis signe de sortir. Je la suivis et commençais à partir vers le distributeur pour me prendre une canette, tout en me doutant qu’elle allait me suivre. Je ne savais pas pourquoi, je sentais que je n’avais fini ma journée. Enfin, discuter un peu en anglais correct ne me ferait pas de mal… Et en soi, elle était plutôt mignonne, donc c’était assez appréciable de ne pas se balader au côté d’un thon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 03/11/2013
Messages : 59

MessageSujet: Re: Dear Teacher, let me ask you some questions.   Mar 15 Avr - 17:48

Qu'il était vilain, ce professeur. Je sentais que je le dérangeais, et ça ne me donnait que plus envie de le « harceler ». Je me retenais fortement de rire quand il me donna son avis sur le livre de George Orwell. Ça méritait d'être clair et... Franc. Quel mauvais anglais il faisait ! Quoique... Sa remarque sur les Américains m'amusaient tellement. C'était de la jalousie, voilà tout. Les anglais n'ont jamais accepté que l'indépendance des Etats-Unis les mènent à devenir la première puissance. Je serrais un peu plus mes bouquins contre moi, sans le quitter du regard. Je campais avec détermination sur mes positions et je ne bougerais pas ! D'ailleurs, je me demandais comment il avait fait pour devenir professeur avec si peu d'intérêt pour ses élèves. Au Japon, les professeurs étaient dévoués à nous. Corps et âmes. Il était au Japon désormais donc il ne devait pas déroger à la règle ! Même si pour ça, je devais le forcer.

Bon, si je devais quitter cette salle « lugubre » pour rester avec lui, c'est ce que j'allais faire ! Je le suivais gaiement en dehors jusqu'à la machine, l'observant prendre une cannette. Il était sexy, dommage que ce soit un véritable enfoiré. Comme beaucoup dans ce lycée. Si je pouvais dire. Certes, je ne peux pas le dire, mais je peux le penser.

-Je n'ai pas besoin d'améliorer ma maîtrise de l'anglais ! C'est vous qui pratiquez l'anglais bas de gamme.

Oups, ça m'avait échappé. Je souris de toutes mes dents, comme dans une pub de dentifrice, en le fixant comme si je n'avais rien dit de mal. En soit, je n'avais rien dit de mal. J'avais raison, c'est tout. Cependant, je devais être honnête, l'accent anglais valait mille fois l'accent Américain, mais je suppose que je disais ça surtout parce que j'étais habituée à ce dernier.

-Well Teacher, sorry if I make you upset. Please, take in consideration that we are in Japan. In this country, you have to be always in a good mood, in particulary with your dear students.  And you should give everything to them. Be nice if you want to keep your job, OK ?

Je penchais ma tête légèrement sur le côté, lui servant mon sourire d'élève modèle. Ici, aucun écart n'était permis. Je pouvais très bien débarquer en larme chez le directeur et lui dire qu'il m'avait fait du mal, sans qu'on me soupçonne de quoi que ce soit. Mais ce n'était pas mon genre, il avait de la chance.

-Just kidding, don't worry. May I ask you a question ? Why are you so... Mean ? Repris-je avant d'ajouter dans la langue de notre pays d’accueil : vous devriez faire attention. Au Japon, l'hypocrisie est le maître de tout.

En retournant au Japon, j'étais surprise de voir que tous le monde était si accueillant et sympathique. Je n'arrêtais pas de faire la remarque à mon père qui en riait. C'est en entrant davantage dans le vif du sujet et de la vie ici que j'avais compris. Ce n'était qu'en apparence, malheureusement. La culture nippone voulait que tous soit respectueux les uns envers les autres, parfois pour mieux enfoncer « l'ennemi » lorsqu'il s'y attend le moins. D'une certaine façon, je trouvais ça fascinant, mais j'étais Japonaise aussi. Majoritairement, dans mes origines. J'étais sans doute comme eux, mais c'était le dernier de mes soucis.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/03/2014
Messages : 26

MessageSujet: Re: Dear Teacher, let me ask you some questions.   Sam 17 Mai - 19:59

Je regardais l’impertinente dans les yeux avec un sourire mielleux. Il ressemblait plus à un rictus qu’autre chose. Qu’est-ce qu’elle venait de dire ? Pour qui se prenait-elle cette petite grue ? Je bus un peu et continuais de marcher vers la sortie. Je ne répondis rien attendant qu’elle ait fini de me parler dans un anglais que je trouvais de loin plus « bas de gamme » que le mien. Je finis ma canette arrivée à la porte et la jetais négligemment dans la poubelle. Il faisait beau et chaud, malgré le fait qu’on fusse déjà en fin d’après midi. Je me tournais vers la jeune fille. Pourquoi j’étais aussi désagréable ? Pourquoi j’étais si méchant ? Je n’étais pas méchant, j’étais réaliste. J’étais seulement réaliste et franc. Je ne voulais plus de leur pseudo mensonge à tous. Je ne restais ici que pour ne pas délaisser la maison où Elle avait vécu avec moi. Je haussais légèrement les épaules en soupirant.

« Actually, I don’t think I’m mean… As you say… I’m just honnest with everybody. I don’t want to hide me behind a smile, showing that everything is okay. I’m not happy. I don’t want to be here. I’m desesperate with you, with every student here. I’m a teacher, so what I’m doing is only teaching. It’s just my job. I do it. “

Je sortis une clope et me mis à fumer. C’était assez mal vu. Mais j’étais de toute façon un étranger, à moi, mon corps ce pays, peu importe. J’étais professeur… Mais ma motivation m’avait quittée. Je n’avais pas envie de me démener pour ces élèves. Finalement peut-être que je leur en voulais de vivre parfois avec un QI de poisson rouge, alors que la jeune femme la plus intelligente et la plus gracieuse avait été condamnée à mourir tôt.
Je haussais les épaules.

« Tu sais, je suis conscient de cette pseudo gentillesse, mais je ne fonctionne pas comme ça. Je sais que je suis un étranger et je l’assume à vrai dire. Je n’ai plus de motivation mais j’ai encore ma franchise. Et puis s’ils ne sont pas contents, ils peuvent toujours me virer, ça me donnerait au moins une bonne raison de partir d’ici. Trop de mauvais souvenirs… Enfin, comme tu peux le voir, je suis là et je t’écoute. Alors tu m’en ficheras des méchants et pas dévoués mais j’suis quand même là, miss princess. Et puis, on aura beau raconter sur moi, je suis tellement peu ouvert qu’on ne pourrait rien tirer de moi. »

Je la regardais en haussant le sourcil.

« Sauf si tu comptes m’attirer des problèmes, jeune fille. »

Je regardais ensuite le ciel, avec une vague mélancolie. Oui partir… quitter ce pays et s’envoler pour mon pays natal. Seul. Je jetais un coup d’œil sur Amy, si souriante. Je venais de me rendre compte de ce qu’elle venait de dire. Qu’avait-elle vécu pour me dire que tous étaient hypocrites… Une nuée de questions se bousculèrent dans ma tête un instant. Que se cachait-il derrière ce sourire ? Derrière cette arrogance et ses caprices de gamine…. Généralement, tout comportement humain pouvait s’expliquer. Je souris légèrement. Peut-être que je n’allais pas tant m’ennuyer que ça…

« Well, if you don’t need me, what are you doing ? What do you want except wasting my time…? just chating with me ?”

Ironiquement, je souris et approchais mon visage du sien, plantant mon regard bleu électrique dans ses grands yeux.

“So what do you want to do, little princess ? A private lesson ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: Dear Teacher, let me ask you some questions.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dear Teacher, let me ask you some questions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» Chapelet de questions
» Dear Journal ~
» Questions, interrogations...Nommez cela comme vous voudrez >

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Rez de Chaussé :: Salle des Professeurs-