.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Sam 8 Fév - 3:00

Pendant tous le voyage en avion, j'avais fermé mes yeux pour faire une petite sieste. Je revenais d'un banquet jugé important pour mes parents, pour moi c’était juste l'occasion de se retrouver enfin en famille. Vous parlez d'une réunion importante, j'avais eu l'impression que ma mère essayait de me vendre à tous ses Messieurs riches sans parler du jeune homme avec lequel elle a essayé d'envisager un futur rendez-vous pour une future relation. Comme d'habitude, je souriais afin de paraître cette jeune fille parfaite au bonne manière. Heureusement pour moi c'était terminé. Arrivé à l'aéroport de Tokyo, je vis mon deuxième garde du corps m'attendre devant notre voiture noir, la porte ouverte. Je le laissa s'occuper des bagages et entra dans la voiture afin de préparer mon autre rendez-vous qui était dans moins de deux heures. Naoki l'un de mes garde du corps me fit également pars de tous mes appels manqué. Ralala, j'étais vraiment trop demandé. Une grande journée s'annonçait, sans vous parler de la fatigue que j'accumulais depuis deux jours. Etre une fille de riche n'est pas toujours facile à vivre.

Je regardais par la fenêtre lorsque j'entendis les bruits des gouttes d'eau qui tombait du ciel. J'étais sûre qu'il pleuvrait aujourd'hui. Je détestais la pluie rien qu'en pensant à mon brushing heureusement pour moi, mes garde du corps avait apporté un parapluie. Le feu passa au rouge. Alors qu'on attendait la couleurs vert, j’aperçus une jeune fille accroupit sur elle même en pleurant. J'ouvris alors la fenêtre lorsque j'entendis ses pleures et crier "Onisan". Des passants la regardait mais ne prenait pas le temps de l'aider. Le feu passa au vert. Bien que je connaissais pas cette enfant, c'était tous de même une enfants. Je me voyais en elle lorsque j'étais petite, seule dans la maison, et qu'il y avait de l'orage. Je criais le nom de mes parents qui n'étaient jamais à la maison à cause de leur travail. Même si j'avais un caractère de riche bien trempé, j'avais tous de même un coeur. Je fis signe à mon garde d'arrêter la voiture et je demanda alors le parapluie.

- Quoi? Vous n'avez pas pensez au parapluie? Et mes cheveux, vous avez pensé à mes cheveux?
Naoki viens avec moi, Shin attends nous ici!


Je claqua une fois du doigts et Naoki enleva alors sa veste pour la mettre au dessus de notre tête. Je me dirigea alors vers la petite fille et m’accroupis également afin d'être à sa hauteur et de lui parler.

- Bonjour princesse, tu as perdu ton frère? Elle hocha alors la tête en me regardant. Est-ce que tu veux que je t'aide à le retrouver? Je peux l'appeler si tu veux. Elle hocha la tête. Tu as son numéro?


Elle fouilla dans son petit sac qu'elle portait sur son dos et ouvrit un petit calepin et me montra le numéro. Je sortis mon portable et composa alors le numéro mais le portable de son frère était éteint. Tu parles d'un frère responsable.

- Le portable de ton frère est éteint, est-ce que tu connais le chemin de ta maison? Je peux t'y emmener, peut être que ton frère y est retourné.

- J'ai pas le droit de monter dans la voiture des étrangers, dit-elle de a petite voix d'enfant
- Je sais bien mais tu ne peux pas rester là toute seule. Tu viens?

Je me releva et lui tendis la main. Elle se décida après trois seconde de me suivre. On retourna tous les trois dans la voiture. Elle nous donna alors l'adresse et on se mis en route dans la direction opposés. Elle était vraiment très jolie mais pas très bavarde. Elle regardait alors ma broche dorée qui était dans mes cheveux et se mit à la toucher. Elle avait l'air de lui plaire, en même j'ai de très bon gout.

- Tu la veux? dis-je en la décrochant
- C'est du vrai or?
- Oui c'est du vrai, je ne porte que du vrai
- Je peux la garder?
- Oui je te la donne, elle est à toi


Naoki me rappelait en chuchotant dans mon oreille que c'était un cadeau que ma mère m'avait donné, qu'elle avait reçu part l'un de mes prétendants avec lequel elle souhaitais me marier plus tard. Raison de plus pour le lui donner. Je n'avais pas besoin de ça pour être jolie.
On arrivait alors devant elle. Elle sortit en première. Je fus étonné de la maison au point de lui demandé si on était à la bonne adresse, mais apparemment oui. C'était une maison très... petite. Elle couru alors à l'intérieur en appelant son frère et je la suivis avec mes deux garde derrière moi. La maison était fermé à cléfs, alors elle passa par la fenêtre pour ouvrir la porte. Je n'osais même pas y mettre les pieds. Naoki me poussa légèrement pour me faire entrer. Son frère n'était pas là, je savais donc que je devais attendre son retour, j'espérais qu'il n'allais pas être long car je ne pouvais pas rester ici trop longtemps. Qui aurait cru qu'une fille comme moi entrerai un jour dans ce genre de maison. Je posa alors mon mouchoir en tissu sur l'un des petit coussin se trouvant sur le sol et j’essayais de nouveau d'appeler son frère mais toujours injoignable. Mon portable se mit à sonner. C’était la personne que je devais rencontrer. Heureusement que mon statut social à jouer en ma faveur sinon elle serait énervé. Alors que je raccrocha mon portable j'entendis la porte de la maison s'ouvrir et la fille crier le nom de son frère. Elle avait sauté sur lui. Je resta debout les bras croisé et le regardant.

- Bonjour! J'imagine que vous êtes son frère? Ne pensez-vous pas que vous auriez pû allumer votre portable pour qu'on puisse vous joindre? Perdre une petite fille de cet âge n'est pas très responsable de votre part, heureusement qu'elle est tombé sur une bonne personne, qui sait ce qui aurait pû lui arriver.

Je ne pensais même pas à me présenter. J'étais plutôt sur les nerfs d'avoir raté mon rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 128

MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Dim 9 Fév - 15:43

‘Mais où est-elle ?!’ J’ai beau me poser cette question depuis 20 mn, je n’arrive toujours pas à trouver la réponse. Depuis tout ce temps, je cours dans les rues à toute vitesse, cherchant désespérément ma sœur des yeux. Je m’arrête devant chaque personne pour regarder chaque visage, j’entre comme une tornade dans les boutiques puis je ressors aussi rapidement, le souffle court. Je n’arrive plus à penser correctement tant la peur est forte. C’est la première fois que je perds de vue ma sœur alors que nous sortons en ville, et je ne sais même pas depuis combien de temps. Je pile au milieu de l’allée, les larmes aux yeux, ne sachant tout simplement plus quoi faire. Tentant de calmer ma respiration, j’essaye de me remémorer la journée…


/Ce matin, je me lève plus tôt que d’habitude même si c’est le week end. De bonne humeur, je prépare un bon petit déjeuner à Asami puis je lui apporte directement au lit. Ca faisait longtemps que je n’avais pas passé de petits moments avec ma sœur.  Tranquillement, nous discutons et mettons en place tout un programme pour aujourd’hui.  Shopping ce matin, puis déjeuné en ville suivi d’un cinéma dans l’après-midi. Tel deux gamins, nous nous préparons en s’envoyant des coussins, jusqu’à ce que je la plaque sur le canapé pour la chatouiller. L’appartement est rempli de rire, et ça me gonfle le cœur. Je me rends compte que j’ai trop souvent mis ma sœur à l’écart, entre les cours et mon boulot, je n’ai quasiment plus de temps à lui accorder. Lui faisant un bisou baveau sur le front, je rigole tandis que je l’entends râler.

« Bon, si tu veux sortir faudrait que tu te dépêches Asami ».

Je finis par la lâcher pour finir de me préparer moi aussi. Il nous faut finalement encore 30mn pour être fin prêts et sortir de l’appartement. Inconsciemment, nous avons accordés nos couleurs de vêtements, ce qui me fait sourire encore plus. J’ai choisis de porter un jean noir avec un simple tee shirt blanc, tandis qu’Asami porte une jupe voilée noire et une chemise blanche…chemise qui fait d’ailleurs ressortir ses formes naissantes. Lui tenant la porte pour la laisser passer devant moi, je me fais la remarque intérieurement que je ne devrai pas tarder à avoir une petite discussion avec elle au sujet des garçons…Néanmoins, ce sujet attendra, car elle m’attrape soudainement le bras pour m’emmener dans le premier magasin qu’elle voit.

Nous passons un bon moment, à essayer des vêtements tous plus ridicules chacun son tour, puis nous nous bombardons de photos avant de se faire gentiment virer du magasin. C’est à ce moment que la pluie décide d’arriver. Soufflant d’exaspération, je me tourne vers ma sœur qui commence doucement à trembler.

« Oniisan, j’ai froid… ».

J’hoche la tête en lui prenant la main, puis je l’emmène dans une petite boutique de thé en courant. Nous entrons dedans en nous secouant pour faire tomber les gouttes d’eau puis je me place devant elle en mettant mes mains sur ses épaules.

« Asami, tu vas rester ici pendant que je rentre aller chercher nos vestes d’accord ? »

Je ne perds pas de temps puis je me précipite vers notre chez nous. Je récupère en vitesse les vestes et je cours jusqu’au magasin où Asami m’attend. Un rapide coup d’œil sur ma montre m’indique je ne n’ai mis que 35mn pour faire l’aller-retour. Mais une fois les portes franchises, je remarque rapidement qu’Asami ne se trouve plus à l’intérieur./


Debout au milieu de la rue, je tiens fermement la veste de ma sœur entre mes mains tandis que mes larmes se mêlent à la pluie. ‘Comment ai-je pu la laisser toute seule ?! Si jamais il lui est arrivé quelque chose...’. Non, je secoue la tête pour faire disparaitre cette pensée. M’essuyant rageusement les yeux, je me demande où Asami aurait pu aller. Le commissariat de police ? Le magasin où elle voulait absolument acheter un haut ? Je tape ma poche et remarque que je n’ai même pas pris mon téléphone. Je n’ai donc pas de photo à montrer aux passants.

A nouveau, je me remets à courir dans la direction notre studio. J’ouvre la porte à la volée dans l’intention de récupérer mon téléphone quand soudain, je réceptionne ma sœur dans les bras. Mon soulagement est énorme tandis que je la serre très fort contre moi, toute peur oublier. Je m’excuse tout en lui caressant les cheveux, puis j’entends soudain une inconnue me parler.
Sans lâcher Asami, je la toise de haut en bas en me demandant ce qu’elle peut bien faire ici. Le ton et les mots qu’elle me balance littéralement en pleine figure me mettent hors de moi, car je les sais justes…Reposant finalement ma sœur au sol, je me place devant cette inconnue qui me fait la morale et je m’approche doucement, me demandant qu’elle attitude prendre. Etant donné que ma sœur est à coté, je décide de plutôt de répondre calmement et de ne pas m’énerver.

« Dans un premier temps, je ne te permet pas de me juger ainsi. Tu ne sais absolument pas ce qu’il s’est passé donc, je me passerais de tes commentaires. D’ailleurs si tu as finis… »

Sans aucune manière, je lui attrape la main et je nous dirige vers la porte d’entrée, que j’ouvre en  grand…pour tomber en face d’un grand gars bien baraqué. Je suis tellement surpris que je recule d’un pas et que je lâche sa main. Me retournant vers l’inconnue, je comprends qu’elle connait ce type.  Ma tête va de l’un vers l’autre tandis que je me recule pour me mettre devant Asami.

« Mais t’es qui bon sang ? »

Je sais que je devrai me montrer plus courtois, après tout elle m’a ramené Asami et je devrai l’en remercier, mais je ne peux m’empêcher d’être méfiant... meme s'il me semble avoir déjà vu son visage quelque part..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Jeu 20 Fév - 21:36

Pendant le trajet je regardais cette jeune fille qui étais a peine plus jeune que moi. Elle semblait en admiration devant ce que je portais, plus précisément face à cette barrette que je portais. En voyant ses yeux scintillant quand je lui annonçai qu'elle pouvait la garder, je compris bien vite qu'elle n'était pas née dans le même environnement que moi. Mes pensés se confirmèrent lorsque nous sommes arrivé devant sa maison qui m'a assez choqué. Cette petite maison qui était plus petite que ma propre chambre mais l’intérieur était encore plus surprenant. Il n'y avait pas vraiment de meuble, juste une petite table ainsi qu'un petit bureau dans la pièce qui servait de chambre. J'avais de la peine pour elle. A son age vivre dans un tel milieu... je crois que je n'aurais pas pû le supporter si j'avais été à sa place. Pourtant elle semblait heureuse, du moins sur les photos qui étaient accroché au mur.

C'est après quelques minutes que son frère arriva. Il était plutôt beau mec et très charismatique. Son visage m’était familier mais impossible de savoir où je l'avais vu. Je regardais ce petit moment de retrouvaille, j'avais l'impression de me voir dans les bras de Naoki lorsqu'il venait me réconforter. Je souris à la vue de ce beau spectacle avant de voir que le regard de cet homme se posait sur moi. Sans même prendre le temps de me présenter, je m'adresse à lui. Je sais ce n'est pas digne d'une ladie comme moi de manquer de manière mais j'étais vraiment sur les nerfs pour avoir loupé mon rendez-vous.

- Dans un premier temps, je ne te permet pas de me juger ainsi. Tu ne sais absolument pas ce qu’il s’est passé donc, je me passerais de tes commentaires. D’ailleurs si tu as finis…

Cet étranger m’attrapa le bras le bras en me dirigeant vers la porte. Toute une éducation à revoir! Comment osait-il poser ses mains moite sur moi. J'avais beau essayer de résister mais il avait bien plus de force que moi. Mes garde comprirent très vite la situation en le voyant agir de la sorte. Il me lâche immédiatement à la vu de eux d'eux. En même temps il avait plutôt intérêt s'il tenait à sa vie. Je le regardait d'un sourire nargueur.

- Mais t’es qui bon sang?

Mes gardes se mirent derrière moi, un de chaque côté alors que je m'avançai vers lui, le regardant de haut en bas. Il était encore plus beau de près mais ce n'est pas son beau visage qui allait m’empêcher d'être la fille que je suis. Il se devait de montrer du respect face à une ladie comme moi.  

- Je suis la femme qui a aidé ta soeur et te la ramené. Ne penses-tu pas que tu devrais me montrer un peu plus de courtoisie? Et un merci ne te ferait surement pas de mal.

Alors que j'attendais qu'il me présente des excuses sa petite soeur se mit entre nous tirant le haut de son frère.

- Oni-san, cette femme est vraiment gentille, j'avais vraiment peur toute seule mais elle est venu et m'a ramené à la maison. Tu as vu, elle m'a même donné cette jolie barrette. Regarde comme elle brille. Elle doit valoir une fortune tu ne penses pas? Alors ne te fâche pas, c'est de ma faute, j'aurai du t'attendre dans ce salon de thé. Je suis désolé. Dis tu es fâché?

Je posa la main sur les cheveux de cette jeune fille en lui souriant. Je lui prit la barrette et la mit dans ses cheveux.

- Tu es magnifique, elle te va parfaitement bien. Tu ne dois pas la perdre d'accord?

Cette jeune fille me hocha la tête. Je lui sourit puis regarda son frère les bras croisé.

- Comme ta petite soeur vient de te le dire, je l'ai aidé, donc j'attends des remerciements de ta part. Je ne devrais même pas avoir à te le dire, cela aurait dû être le premier mot qui aurait dû sortir de ta bouche en voyant ta soeur saine et sauve.


Dernière édition par Asai Mutsumi le Mar 25 Fév - 5:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 128

MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Sam 22 Fév - 23:18

Serrant ma sœur de toutes mes forces, une quantité de souvenirs me revient. Enfants, nous étions très souvent ainsi, mais depuis ces trois années où vivons seuls dans ce lieu, rares sont ces petits moments frère/sœur. Malheureusement, toutes les meilleures choses ont une fin, et c’est à regret que je repose Asami au sol. Balançant un regard plus que noir à cette fille qui ose me parler ainsi, c’est sans aucune hésitation que je l’attrape et que je la traine dehors. Ce n’est qu’à la vision des deux bodyguards que je la lâche finalement.

Me mettant entre eux et ma sœur, je les toise tous les trois et finit par arrêter mon regard sur l’inconnue. Les deux se mettent chacun de son côté. ‘C’est donc ses gardes du corps’. Mais que fait une fille si jeune avec des gardes du corps ? La regardant de haut en bas, le premier mot qui me vient à l’esprit est ‘attirante’. Elle doit certainement être l’unique héritière d’une riche famille. Encore une princesse qui pense qu’elle a tous les droits…

« Je suis la femme qui a aidé ta soeur et te la ramené. Ne penses-tu pas que tu devrais me montrer un peu plus de courtoisie? Et un merci ne te ferait surement pas de mal.»

Dites-moi que je rêve. Voilà, je suis en train de rever et je ne vais pas tarder à me réveiller. Fermant fort les yeux, j’espère qu’en les rouvrant, je me retrouverai dans mon lit, sans que cette journée ne se soit passée. Ouvrant un seul œil, je vois que cette fille est toujours là, devant moi et qu’elle attend réellement un remerciement de ma part. Ravalant ma salive, je m’apprête à lui sortir une réplique encore bien placée, mais ma sœur me coupe dans mon élan.

« Oni-san, cette femme est vraiment gentille, j'avais vraiment peur toute seule mais elle est venu et m'a ramené à la maison. Tu as vu, elle m'a même donné cette jolie barrette. Regarde comme elle brille. Elle doit valoir une fortune tu ne penses pas? Alors ne te fâche pas, c'est de ma faute, j'aurai du t'attendre dans ce salon de thé. Je suis désolé. Dis tu es fâché?»

‘Et en plus elle a réussi à corrompre ma sœur’. Soufflant d’exaspération, je lui fais signe de revenir à côté de moi. Mais elle reste plantée la, entre moi et cette fille. Je dois bien avouer que la pince que porte ma sœur est tout simplement magnifique, et il est certain que je n’aurai jamais pu lui en offrir une de ce style. Soupirant, je ne sais plus si je dois me sentir énervé ou reconnaissant. Je laisse passer plusieurs secondes avant de répondre à la question d’Asami en souriant.

« Bien sûr que non je ne suis pas fâché. Mais j’espère bien que la prochaine fois, tu m’écouteras »

Néanmoins, je perds tout aussi rapidement mon sourire quand je vois l’inconnue agir ainsi avec ma sœur. De quel droit se permet-elle d’être aussi familière ? Et pourquoi Asami semblait tellement en admiration devant elle ?
Je souris froidement à la voir se mettre ainsi face à moi. Me mettant dans la même position, je croise mes bras en écoutant ses paroles.

« Comme ta petite soeur vient de te le dire, je l'ai aidé, donc j'attends des remerciements de ta part. Je ne devrais même pas avoir à te le dire, cela aurait dû être le premier mot qui aurait dû sortir de ta bouche en voyant ta soeur saine et sauve. »

Mon sourire se fige dans un rictus. Bon sang que cette fille m’exaspère ! Pourtant…pour je ne sais qu’elle raison, je décide de rentrer dans son jeu. Je m’avance devant elle, puis m’incline tel un prince et le prend sa main droite dans la mienne.

« Merci O belle inconnue, de m’avoir ramené ma sœur. »

Poussant l’audace, je finis même par embrasser le dos de sa main, curieux de voir jusqu’à quel point je peux pousser le jeu.  Me redressant de toute ma hauteur, je plante mon regard dans le sien, mon visage rapproché du sien.

« Et que puis-je faire pour payer ma dette envers cette gentille demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Dim 9 Mar - 9:57

Les bras croisé face à cet homme impoli, je continuais à redouter le fait de rester dans cette maison. Ce n'était pas la maison que j'avais eu en tête lorsque j'ai vu cette petite fille. Certes, je pensais qu'elle n'était pas aussi riche que moi, mais à ce point. Où sont les parents? Comment se fait-ils que ces enfants vivent dans un tel endroit? Malgré cette air hautain, je lui trouvais un grand courage pour vivre ici. J'imagine que cela ne doit pas être facile pour eux tous les jours. Je secoue ma tête, enlevant cette moitié de sympathie que j'étais en train de m'imaginer. Je souhaitais bien entendu quitter cette pièce au plus vite, mais tant que cet homme ne me montrera pas de remercie et de politesse je serai obligé de rester là. En effet, il était dans mon devoir de me faire respecter et de lui faire comprendre que je ne suis pas le genre de personne à qui il peut parler de la sorte. D'alleurs la différence de caractère était flagrante, la petite soeur semble être très chaleureuse et affectionné alors que son frère semble plutôt froid et associable bien que protecteur.
Je les regarde alors me rappelant alors des bons moments passé avec Naoki, qui était exactement comme ce jeune homme. Je reste figé, lorsque la réponse de ce jeune homme interrompit mon esprit à faire un retour en arrière.

- Merci O belle inconnue, de m’avoir ramené ma sœur. Et que puis-je faire pour payer ma dette envers cette gentille demoiselle ?

Celui-ci s'inclina face à moi mais je pouvais voir que ce n'était pas sincère mais juste une façon de se moquer de ma façon d'être. Attendez! Lui? Se moquer de moi? Aucune personne n'est autorisé à faire cela. Je devais vraiment trouver un moyen pour lui faire comprendre qu'un homme comme lui devait savoir rester à sa place et ne pas franchir la ligne qui sépare son monde du mien. Alors qu'il déposa un baiser sur le dos de main, Naoki s'apprêtait a réagir face à ce geste qu'il s'ait déplacé. Je leva simplement ma main et il se remit en place, me donnant mon gel pour les mains qui permettait de les désinfecter. Rendant le gel à Naoki, je fis un sourire au coin. Il souhaitait jouer avec moi? Et bien il va devoir y aller jusqu'au bout alors. Je m'avance alors d'un pas et lui répond.

- Alors déjà avant de commencer, lorsque tu t'inclines tu devrais te baisser un peu plus afin de me montrer ton respect et ta gratitude. Ensuite, à l'avenir, évite de jouer les gentleman ca ne te va du tout, un simple merci et une marque de respect sincère aurait suffit.

Sa petite soeur interrompit alors et s'exclama toujours avec son petit air innocent! Dit, Oni-san, elle va devenir ta princesse? Comme dans les comptes? Je suis sûre que vous ferez un couple parfait. Je rigole à cette exclamation plutôt insensée et décide également de jouer le jeu. Je m'avance complètement près de lui, ne laissant que quelques millimètres entre nos visages, pouvant sentir sa respiration sur ma peau.

- Tu es sûre que lui et moi formeront un couple parfait?. Je pose ma main dans le creux de son cou, laissant mon visage frôler sa peau et continue en murmurant dans son oreille. C'est vrai que tu es plutôt bel homme... je m'éloigne alors lui tournant le dos tout en faisant voler ma chevelure tel une pub l'oreal et reprend ma place avant de continuer... mais tu ne m'arrive pas à la cheville.

Je le regarde d'un air nargueur lorsque sa petite soeur s'avance près de moi pour me faire part des qualité de son frère "Tu sais mon frère est un homme très gentil, doux et attentionné, je suis sûre qu'il ferait un homme parfait pour toi. En plus tu ne trouveras pas plus beau. Je me baisse alors pour être à sa hauteur, je pose ma main ses ses cheveux et lui répond.

- C'est vrai que ton frère est beau et je suis sûre qu'il trouvera une fille aussi parfaite que moi, mais cette femme ne sera pas moi. Lui et moi nous ne sommes pas compatible tu comprends?

La petite fille baisse alors sa tête d'un air déçu. Je me relève alors m'exprimant sur la fin de cette conversation, informant qu'il était préférable qu'on en reste là. Je me dirigea alors vers la porte lorsque la petite fille agrippa mon haut pour me demander de rester manger avec eux histoire de me remercier. Je renonça plusieurs fois, mais celle-ci fit sa petite moue et était plutôt têtu. Je finis alors par accepter. Je soupirai alors appréhendant quelques minutes de plus en compagnie de cet homme. Alors que la petite fila vers la cuisine commencer à préparer le manger, je restai face à son frère.

- Loin de là, l'envie de rester ici mais puisque ta soeur me la demandé gentiment, tâche de ne pas me faire regretter mon choix.

Je sais, je n'étais pas sous mon propre toit, cela était évident, mais je suis le genre de fille à impliquer mon caractère et ma façon de voir les choses peut importe où je vais. J’espérai vraiment que ce petit moment de dégustation n’allait pas être long car je commençai à perdre patience. Je me mis çà m’inquiéter de la nourriture qui me serait servit mais surtout de faire une crise ou un malaise. Je ne voulais absolument pas que cet homme me voit dans un moment de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 128

MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Mar 25 Mar - 18:01

Jamais je n’ai osé agir ainsi avec une fille, totalement inconnue qui plus es. L’embrasser sur la main ? M’enfin, elle l’avait bien cherché aussi. Je n’aime pas les gens prétentieux sous excuse qu’ils sont nés riches. Plus je la regarde, plus elle m’horripile. Non mais c’est quoi cette façon qu’elle a de balancer ses cheveux comme ça ? Elle s’est crue dans une pub ou quoi ? Et maintenant ça. Je suis tellement étonné que je ne peux que m’éloigner d’elle de quelques pas. Du désinfectant pour les mains ? Je lance un regard noir à son garde du corps afin de leur faire comprendre qu’ils n’ont rien à faire ici, chez moi.

Alors que je venais de reculer, c’est maintenant elle qui s’avance vers moi. Décidément,  elle ne veut pas lâcher l’affaire. Tiens donc, encore des remontrances. Un rictus apparaît sur mes lèvres. Je sens que mon sang ne fait qu’un tour. N’empêche, bien que je ne l’apprécie pas le moins du monde,  je ne peux m’empêcher de lui trouver un certain…charme ? Parce qu’elle ne se laisse pas faire et qu’elle a du répondant ! Si seulement elle était un peu moins prétentieuse…

« Dit, Oni-san, elle va devenir ta princesse? Comme dans les comptes? Je suis sûre que vous ferez un couple parfait.»

Je quitte l’inconnue des yeux pour les poser sur ma sœur. Elle ne cessera jamais de m’étonner cette petite. Bien que ses propos soient totalement irrationnels je ne peux m’empêcher de lui sourire affectueusement. Elle, ma ‘princesse’ ? Mais avant de n’avoir le temps de répliquer, l’inconnue s’approche très près de moi, néanmoins je ne fais aucuns gestes pour m’éloigner. Au contraire, je reste droit devant elle, nos yeux ancrés dans ceux de l’autre.

« Tu es sûre que lui et moi formeront un couple parfait? »  

Elle pose en même temps sa main dans mon cou et je ne peux m’empêcher de frissonner.
C'est vrai que tu es plutôt bel homme...
‘Réagis bon sang, réagis !’ Mais je n’arrive plus à bouger ni à parler. Cette proximité me paralyse. Sa main, sa voix, son odeur, ses yeux…Enfin, ma langue se délit, et c’est accompagné d’un petit rire que je reprends une certaine contenance.

«  Ton compliment me va droit au cœur, néanmoins…»
«  Mais tu ne m'arrive pas à la cheville. »


Comment a-t-elle fait pour m’enlever ainsi les mots de la bouche ? C’est exactement ce que j’allais lui répondre. Décidément,  je dois bien avouer que ce côté répondant me plait de plus en plus, et me donne envie de jouer avec elle sur ça.

Une nouvelle fois, ma sœur intervient, et une nouvelles fois, je me demande quelle sottise elle va bien pouvoir nous sortir. Et je peux affirmer que je ne suis pas déçu ! Que de compliments à mon égard. Je toise alors la jeune femme avec un sourire fier.

« C'est vrai que ton frère est beau et je suis sûre qu'il trouvera une fille aussi parfaite que moi, mais cette femme ne sera pas moi. Lui et moi nous ne sommes pas compatible tu comprends? »

Un soupire traverse mes lèvres. Enfin nous y voilà, fin de la conversation. Il était temps…
Je regarde cette étrangère très fixement. En à peine quelques minutes, elle a réussi à éveiller en moi une multitude de sentiments. Soulagement, reconnaissance, colère, attraction, curiosité…Autant dire qu’elle ne m’avait pas laissé tout à fait insensible. Mais cette rencontre n’était que pur hasard. Et dans quelques minutes, elle s’en ira comme elle est venue.
Enfin, c’est ce que je pensais.

« Asami… »

Murmure d’exaspération. L’invité à manger ? Non, impossible, jamais de la vie. Tandis que je m’approchais de ma sœur pour l’éloigner de cette fille, sa voix me bloqua une nouvelle fois.

«  Loin de là, l'envie de rester ici mais puisque ta soeur me la demandé gentiment, tâche de ne pas me faire regretter mon choix. »
Dites-moi que c’est un cauchemar ! Ne pouvant maintenant plus faire marcher arrière, je me retourne dans cuisine afin d’aider ma jeune sœur dans la préparation du repas.

« Loin de là l’envie de te voir à notre table, mais puisque Asami le veut tellement…Je te prierai de venir nous aider ! Et oui, ici c’est comme ça, pas de cuisiniers, pas de serveurs. Alors viens ici et participe. »

Je lui balance alors un tablier puis je regarde les gardes du corps, toujours installés près de la porte.
« On a pas non plus besoin de vous messieurs. » J’attends sur ces gars sortent pour me retourner vers leur protégée, les poings sur les hanches.

« Autant t’avertir tout de suite, ici y’a des règles à respecter : Premièrement, si tu veux manger ici, tu nous aides. Deuxièmement, tu ne fais en aucun cas ta difficile, tu manges ce qu’on prépare. Troisièmement… »
Pour tout dire, ces règles sont purement inventées, évidemment. Mais parce qu’elle venait de s’incruster, autant s’amuser un peu non ? Et puis...elle m'a quand même ramenée ma sœur, c'est pas comme si j'avais maintenant une dette envers elle...

« Troisièmement…je m’appelle Seiji »
Aussitôt mon nom prononcé, je file dans la cuisine récupérer les couverts et assiettes, que je place ensuite dans ses mains avec un petit sourire narquois. Ce repas promettais d’être particulièrement long …et intéressant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Sam 12 Avr - 6:18

Qui aurais cru qu'un jour je me retrouverai dans une maison aussi petite manquant complètement de touche glamour, de design, et cruellement d'espace. Bien pas moi. J’étais seulement parti pour raccompagner cette petite chez elle mais me voila "coincé" ici. Un soupir sortit de ma bouche. Si ma mère me voyait ici je suis certaine qu'elle me passerai un savon. En même temps je pourrai la comprendre cela n'a aucun sens: une ladie comme moi, ici, dans une maison aussi grande que ma salle de bain. Ça pourrai faire la une des journaux. J'imagine que ce n'était pas de leur faute, d'ailleurs où sont leur parents? Il n'y a aucune photo d'eux dans cette maison. Je secouais ma tête. Je ne devais pas commencer à me mêler de chose qui ne me regarde pas sinon je ne suis pas prête de sortir d'ici. Je suis sûre que cette petite serait prête à m'inviter à dormir ici donc je devais faire attention à toute mes paroles.
Sa soeur venait de me demander de rester pour manger afin de me remercier. Je crois qu'elle a sait de quel classe social je viens mais elle doit encore avoir besoin de se faire une idée sur le monde dans lequel je vis. M'enfin sont intention venait du coeur donc bon, je devais l'accepter même si l'envie d'était pas présente. Je regardais Naoki qui me faisait un "non" de la tête mais je lui fis comprendre que je n'avais pas le choix. Bien que Naoki ne vienne pas d'une famille de riche, il s'est très vite adapté à mon monde et s'est montré dévoué envers moi dès le départ. S'il y a bien une personne qui connaissent mes pensés sans que j'ai besoin de communiquer c'est bien lui.
Apercevant la petite Asami se diriger vers l'espace cuisine pour préparer le manger, je me mis à m’inquiéter sur le contenu de mon assiette. Moi qui ne mange que des plats de haute gastronomie préparé par de grands chefs, je craignais le gout de la nourriture.
« Loin de là l’envie de te voir à notre table, mais puisque Asami le veut tellement…Je te prierai de venir nous aider! Et oui, ici c’est comme ça, pas de cuisiniers, pas de serveurs. Alors viens ici et participe! »
Alors que Naoki s’apprêtait à répondre que cela est impossible je posai ma main sur son épaule avant qu'il ne se propose à ma place pour les aider. Je me levai alors regardant l'état de la cuisine qui était plus propre que je ne le pensais lorsque ce cher garçon me balança un tablier lorsque ce cher jeune homme ne se gêna pas pour manque de respect à mes gardes du corps. Je n'étais pas très proche de l'autre qui avait été embauché par ma mère mais j'étais très proche de Naoki et je n'appréciai pas forcement sa façon de lui parler.
_ Naoki rentre à la maison je me débrouillerai pour rentrer ne t'en fais pas!
_ Hors de question! Même s'il fait encore jour une princesse comme toi est toujours en danger. Je t'attends dehors ne t'en fais pas!
_ Tu vas t'ennuyer! Tiens prends les clefs de la voiture et allez vous acheter de nouveaux vêtements pour le banquet de demain!
_ D'accord mais tu m'appelles quand vous avez finis! Je viendrai te chercher!

Je lui souris en approuvant cela. Je le laissai alors partir dirigeant mon attention sur ce frère qui n'avait pas l'air de comprendre mon statut. Ca doit surement être la première fois
qu'une "princesse" comme moi vienne sous son toit dans le cas contraire il saurait surement comment se comporter.
« Autant t’avertir tout de suite, ici y’a des règles à respecter : Premièrement, si tu veux manger ici, tu nous aides. Deuxièmement, tu ne fais en aucun cas ta difficile, tu manges ce qu’on prépare. Troisièmement… Troisièmement…je m’appelle Seiji »
Il me donna les assiettes et les couverts. Bien que je ne souhaitais pas du tous aider, mettre la table n'est pas si méchant par cotre pour cuisiner ou faire la vaisselle il va devoir oublier. C'est hors de question! Je m’empressai alors de lui répondre tout en mettant la table
_ Tans que tu ne me demande pas de cuisiner ou de faire la vaisselle je pense que je peux vous aider. Pour ce qui est de manger heu...je... je vais essayer.
J'avais conscience qu'il n'était pas au courant de ma maladie et je ne souhaitais pas qu'il le découvre, je m’efforcerai de manger quitte à vomir juste après. Retournant face à lui je lui tendis ma main tel une princesse en attendant un baiser de sa part et je lui fis part de mon prenom.
_Moi c'est Mutsumi mais tu peux m'appeler princesse.
Je lui souris lorsque sa petite soeur me poussa vers lui. Je m’agrippais alors à lui laissant notre visage bien trop prêt l'un de l'autre. Je passa ma main dans mes cheveux lorsque sa soeur réclama un bisou
_Le bisou, le bisou, le bisou. Oni san, profites en, ce n'est pas tous les jours que tu as la chance d'avoir une aussi jolie fille dans tes bras.
Elle se mit a rigoler. Je concentra mon regards dans le sien "il est vraiment beau, sa peau est net, ses lèvres..."
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 128

MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   Dim 20 Avr - 14:03

Son regard sur le mobilier de notre appartement me met mal à l’aise. Oui, ma sœur et moi vivons dans un petit espace, où nos chambres ne sont séparées que par un drap tendu, oui la cuisine ne peut accueillir plus de deux personnes, où les murs à la peinture défraichis ne supportent même pas un cadre photo. Néanmoins, cet endroit est notre chez nous, et si ça ne lui plait pas, raison de plus pour terminer au plus vite ce repas.
Aidant ma sœur dans la petite cuisine, je ne loupe pas un mot de la discussion qu’a notre invitée avec ses gardes du corps. Étrange comme elle et ce dénommé Naoki ont l’air proche. Est-il vraiment tout le temps à côté d’elle ? Une seule question me vient en tête : mais comment fait-elle ? Supporter à longueur de journée la même personne, qui vous suit dans chacun de vos mouvements, plus aucunes libertés en fait.

Tandis que j’entends la porte se refermée derrière les gardes du corps, je rapplique enfin dans le salon, les bras chargés, mettant ma question de côté et lui débattant de nouvelles règles spécialement conçues pour cette ‘princesse’. Bizarrement, celle-ci ne me coupe pas, et pire encore, elle accepte même de prendre les couverts et assiettes afin de mettre la table. Aurais-je déjà gagner la partie ? Alors comme ça, si tôt ses hommes de mains partis, la demoiselle redescend de son piédestal ?

« Tans que tu ne me demande pas de cuisiner ou de faire la vaisselle je pense que je peux vous aider. Pour ce qui est de manger heu...je... je vais essayer. »

Bon, il semblerait que j’ai parlé un peu vite. Elle veut nous aider ? Très bien, je trouverai bien quelque chose à lui donner à faire. Néanmoins, j’ai bien noté son hésitation. Elle est invitée à manger et elle ne ferait même pas l’effort de finir le plat ? Peut-être qu’elle pense que je vais l’empoisonner ou quelque chose comme ça… M’approchant d’elle, mon regard se fait sévère.

« Y’a pas de ‘je vais essayer’. On ne fait pas dans le gaspillage ici. »

Soudain elle se retourne face à moi. J’arque un sourcil devant son petit numéro.
« _Moi c'est Mutsumi mais tu peux m'appeler princesse. »

Sa main tendue vers moi, je mets plusieurs secondes avant de réagir. Lui attrapant la main, je dépose un léger baiser sur son dos tout en m’inclinant légèrement, tandis qu’un léger sourire apparait sur mon visage. Autant jouer le jeu jusqu’au bout non ?

« Si la Princesse Mutsumi veut bien se donner la peine de.. »


Mais je n’ai pas le temps de terminer ma phrase que Mutsumi prend à présent place entre mes bras. Mon regard est soudainement aspiré par ses yeux, et je n’entends même plus ma sœur me parler. Tout ce que je vois en ce moment, ses yeux envoutants, ses longs cils, ses traits fins et bien dessinés, ses lèvres si attirantes, son souffle chaud sur mon visage, cette proximité…
Passant de la fascination à la réalité, mes lèvres s’étirent en un sourire narquois.

« La princesse aime-t-elle ce qu’elle voit, vu qu’elle n’a toujours pas bougé ? »

Lançant un clin d’oeil complice à ma sœur, je lève une main et attrape ainsi une mèche longue et fine de la chevelure de Mutsumi.

« Il semblerai que ma sœur t’apprécie vraiment. Peut-être même essaye-t-elle de faire de toi sa belle-sœur ? Dis-moi, devrions nous lui faire plaisir et ainsi,..»

Je rapproche mon visage de son oreille, prenant ainsi une voix douce et charmeuse.
« Nous embrasser ? »

Libérant ses cheveux, je viens alors placer délicatement ma main sur sa joue tandis que mes yeux accrochent de nouveau son regard. Approchant mon visage, une multitude d’images flashent dans mon esprit tandis que mon cœur s'emballe. Comment va-t-elle réagir ? Apres tout, c’est elle qui a commencé ce petit jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Irresponsable...Comment vas-tu me remercier?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Autres quartiers :: Habitations-